• Marc Babin

En si peu de temps

Salutations,

Comment va la vie de votre côté ?

Pour ma part, je me fais silencieux ces derniers temps, et ce un peu partout tant avec cette infolettre que sur les réseaux sociaux. Je dois avouer que la remise de mon manuscrit qui est dû pour la fin du mois bouffe une grande partie de mon temps. Je tenais quand même à vous faire un signe que j’existe toujours.

Justement, depuis un certain temps, je me demande comment maximiser mon temps. N’ayant que 24 heures dans une journée, je suis à chercher comment accomplir ce que je désire tout en gardant mon esprit et ma santé en équilibre.

Je suis encore à l’essai de plusieurs méthodes. D’ailleurs, j’aimerais vous en partager une qui, à ma grande surprise, s’est démontrée efficace… du moins, jusqu’à présent.

Je me plaignais, intérieurement, que j’avais perdu mon intérêt pour la lecture. Mon esprit roulant pratiquement 150 km/h avec tous ces projets, ces rêves et cette imagination, je n’arrivais plus à me concentrer pour lire un simple livre. J’ai essayé à maintes reprises diverses méthodes, sans succès.

J’ai voulu d’abord consacrer quelques minutes avant d’aller au lit. Première tentative avec une œuvre en développement personnel d’un auteur américain que j’estime énormément. Sans résultat concluant, je ne pouvais dépasser le premier chapitre. Je me suis convaincu que cela devait être dû au sujet trop demandant intellectuellement si tard la nuit. J’ai opté alors pour un roman plus léger. Idem, je ne pouvais m’accrocher au récit, pourtant fort intéressant. Mon esprit, à la moindre opportunité, m’amenait ailleurs pour revoir ma journée, les bons coups comme les mauvais, pour penser à la prochaine étape d’un de mes projets ou pour tout simplement rêvasser.

J’essayais de lire le matin, puis l’après-midi… sans succès. Dans un parc, dans un café... idem. J’avais perdu ma concentration et mon plaisir à la lecture. Pour satisfaire mon appétit de nouvelles connaissances, j’ai décidé de me perdre sur les chaines vidéos telles que YouTube et Gaia, ces endroits où mon cerveau pouvait conserver son focus, du moins, un peu plus qu’avec un livre.

Quand tout à coup, en naviguant sur le web, je suis tombé sur une vidéo racontant comment lire plus rapidement. Quelle ironie ! J’en avais connu d’autres, toutes ces techniques pour augmenter la vitesse de lecture ne m’intéressaient pas. Cependant, celle-ci attira mon attention. Le présentateur suggérait de marier deux sens afin de maximiser l’apprentissage tout en gardant la concentration. Par défaut, nous utilisons déjà la vue. Et, à moindre égard dans le cas d’un livre papier, le toucher lorsque vous tournez les pages. Cet homme proposait d’en joindre un autre, l’ouïe.

Avec la technologie moderne, il est facile de télécharger la version audio de pratiquement toute œuvre littéraire. Le concept est d’ajouter à votre lecture traditionnelle, sa narration dans vos oreilles, préférablement avec des écouteurs. Le principe est presque élémentaire, alors que vos yeux suivent le texte, une voix vous raconte la même histoire, mots à mots. Cela me rappelle mon enfance quand ma mère me récitait un ouvrage pendant que je regardais les images, page après page.

J’étais fasciné par l’idée et j’ai décidé de la mettre à l’épreuve. J’avais déjà un excellent livre sous la main et un abonnement en ligne m’a permis de télécharger sa version audio gratuitement. Résultat, le classique littéraire « Les fourmis » de Bernard Werber, que je n’avais encore jamais lu, fut dévoré en moins de cinq jours. Plus de trois cents pages consommées en à peine quelques heures. L’avantage d’une telle technique, c’est qu’elle m’offre le loisir d’augmenter la vitesse de lecture par le narrateur via l’application dans mon téléphone intelligent. J’ai pu ainsi l’ajuster afin qu’elle corresponde à celle de mon cerveau. En fait, celle à laquelle j’étais à l’aise. L’audio défilait à 1,5 de son débit normal et mes yeux suivaient les mots sur les pages à une rapidité surprenante.

Je dois avouer, j’ai eu de la veine. Le livre est un récit captivant, tout comme son narrateur. Ce dernier se donnait un malin plaisir à jouer les différents rôles proposés dans cette œuvre. J’étais au paradis. J’ai rarement eu le temps de partir dans mes pensées ou dans mes projets à venir. J’étais dans l’histoire, je la vivais.

Second résultat concluant, en utilisant plus d’un sens, la rétention en est augmentée. Ainsi, j’ai plus de capacité à me souvenir du contenu à long terme. Toutefois, seules les années pourront prouver cette théorie.

Le véritable test sera le prochain. Je vais mettre sur le banc d’essai un autre livre, cette fois-ci en anglais avec comme sujet la science mixée à la spiritualité. En espérant que le narrateur soit efficace.

Et vous, quelles sont vos méthodes favorites pour mieux utiliser votre temps ? Que ce soit pour la lecture, pour apprendre ou pour effectuer une tâche personnelle comme professionnelle ? Je suis curieux de le découvrir.

Bonne semaine. Au plaisir de vous lire,

  • Facebook - White Circle
  • LinkedIn - White Circle
  • Instagram - White Circle
  • YouTube - White Circle
  • Twitter - White Circle
Magog, (Québec) | info@acceshumain.com

© 2020 Marc Babin - Accès humain